Brain Invaders : jouez par la pensée

Intervenant(s) : Alexandre Barachant

  • Langue : Français
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Lundi 8 juillet 2013
  • Horaire : 11h40
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : K.3.201
Fils rouges : Enjeux sociétaux
Public cible : Grand public

Résumé

Brain Invaders est un jeu libre développé par le CNRS Grenoble dans le cadre de recherches dans le domaine des interfaces cerveau ordinateur. Cette technologie permet à ses utilisateurs d’interagir avec un ordinateur directement grâce à l’activité cérébrale, sans avoir recours à l’activité musculaire. Le jeu Brain Invaders, inspiré du jeu vintage space invaders, est un des premiers jeu basée uniquement sur cette technologie, et dont le game design à été pensé pour tirer partie des spécificités de cette nouvelle forme d’interaction, et non pas en simple remplacement des périphériques d’entrée habituels. Ce jeu s’appuie entièrement sur des logiciels libres, avec OpenVibe pour la partie analyse de l’activité cérébrale et Ogre3D pour l’interface, a été en partie financé par l’Agence Nationale de la Rechercher (ANR) dans le cadre du projet OpenVibe2.

Une présentation générale des interfaces cerveau-machine (ICM) sera faite et permettra au public de se faire une idée sur l’état actuel de cette technologie, source de nombreux fantasmes. Les différentes applications seront passées en revue. La présentation se poursuivra sur les défis à relever lors de la création d’un jeu basé sur les ICM, et notamment comment tirer partie de leurs spécificités pour obtenir un gameplay inédit. Des exemples de réalisation seront donnés. Le jeu brain invaders sera décrit en détail en s’attardant sur les technologies et les logiciels employés pour sa réalisation. La présentation se conclura sur le futur des interfaces cerveau machine dans le jeu video, les points de blocage actuels et les implications éthiques qui en découlent.

Biographie

Après des études d’ingénieur en électronique et un doctorat en traitement du signal, Alexandre Barachant a rejoint le CNRS de grenoble pour y poursuivre ses recherches sur les interfaces cerveau machine. Ses recherches se concentrent sur le développement d’algorithmes dans le but d’améliorer l’efficacité, les performances, la robustesse et l’ergonomie des ICMs. Il est spécialisé dans les techniques d’apprentissage supervisé pour la classification, la séparation de sources et la géometrie Riemannienne. Son expérience de 5 ans dans le domaine relativement jeune des ICM lui confère une certaine expertise et une vision globale ce cette technologie. Il publie régulièrement, et sous licence libre, le code source nécessaire à la reproduction de ses travaux de recherche.

Documents joints

Transparents
Transparents (PDF - 7.8 Mo)